Leganés v Real Bétis, 4-0 : Soirée de folie à Butarque !

  • By Jérémy

Un match de Liga à Madrid le lundi soir à 20h45, rien de mieux pour entamer une nouvelle semaine. La capitale espagnole qui compte de nombreux clubs au centre et aux alentours en première et deuxième division, vit le football plus qu’à 100 à l’heure. Qui a dit que le football à Madrid ne se résumait qu’au Real Madrid ou à l’Atletico ? Il faut le vivre, et les supporters Pepineros l’ont prouvé.

Pour l’occasion, Leganés recevait le Real Betis dans une ambiance plutôt conviviale et à guichet fermé au stade Municipal Butarque. Le club madrilène a préparé un tifo pour soutenir ses troupes puisque les joueurs n’ont pas droit à l’erreur ce soir. Dix-septième du classement, Leganés flirtait avec la zone rouge, à trois points du premier relégable. Les Andalous quant à eux, jouaient le milieu de tableau (15e) et tentaient de retrouver le goût de la victoire, après avoir enchaînés deux défaites consécutives.

 

Léganés - Butarque

Léganés – Butarque

Leganés a déroulé

Les Andalous ont mal entamé le match après une main de , sifflée dans la surface madrilène. Alex Szymankowski le transformait sereinement et ouvrait le score à Butarque (5e, 1-0). Si le Bétis à mal entamé la rencontre, les choses ne se sont pas succéder de manière positive. L’attaquant marocain Nabil EL Zhar trouvait la faille défensive sur un énorme espace laissé par les hommes de Victor Sanchez del Amo et inscrivait le deuxième but (14e, 2-0). Le premier quart d’heure a été entièrement dominé par la formation blanquiazul. Juste avant la pause, le Betis s’est reveillé de sa sieste et a enchaîné des occasions, dont un coup franc manqué de peu par Alex. Le troisième but de Leganés en seconde période à été le coup de massue pour les Beticos. Gabriel Pires a profité de la sortie d’Adan sur la ligne pour envoyer un tir lobé du milieu de terrain qui terminait dans les filets (60e, 3-0).

Pour clore cette belle soirée madrilène, l’attaquant argentin Szymanowski s’est offert un doublé bien servi par son coéquipier Luciano, trompant une nouvelle fois le portier Adan, qui enchaînait les bourdes ce soir à Butarque ( 80e, 4-0). La soirée a été riche en émotions et en buts pour les blanquiazul alors que les Andalous vivaient eux, un cauchemars.

Sur Foot Espagnol