Euro 2016 : Le Portugal Champion d’Europe il y’a un an

  • By M.S

Ce lundi 10 juillet est un jour inoubliable pour le football portugais. En effet, il y’a un an jour pour jour, la Selecçao de Fernando Santos devenait Championne d’Europe en s’imposant face à l’Equipe de France de Didier Deschamps en finale de l’Euro 2016… organisé en France dans l’antre du Stade de France de Saint-Denis. L’unique but de la rencontre sera inscrit par Eder au début de la seconde mi-temps de la prolongation (1-0, 109e). Un but qui permettra à la Seleçao Das Quinas de remporter son premier trophée majeur sur la scène internationale, douze ans après “Sa” finale perdue face à la Grèce à l’Euro 2004. Et de succéder à l’Espagne double tenante du titre en 2008 et 2012. Par ailleurs, cette finale aura été marquée par la sortie sur blessure de Cristiano Ronaldo suite à un contact avec Dimitri Payet en début de match. De plus, si Eder est le”Héros”de ce duel fatidique et indécis, il n’en demeure pas moins que Rui Patricio a aussi grandement contribué au sacre des siens. Pour rappel, le gardien du Sporting CP de Lisbonne a été l’auteur de plusieurs parades décisives. En attestent sa claquette sur une tête d’Antoine Griezmann (10e), deux arrêts décisifs sur deux frappes cadrées de Moussa Sissoko (34e et 84e), et un arrêt dans la surface de réparation suite à une frappe du gauche d’Olivier Giroud (75e). Toutefois, si le portier lusitanien a été impérial face aux assauts tricolores, il a quand même pu bénéficier d’un petit coup de pouce du destin avec une tête d’Antoine Griezmann (encore lui) qui n’avait pas trouvé le cadre. Sans oublier un tir d’André-Pierre Gignac qui viendra s’écraser sur son montant droit dans les arrêts de jeu du temps réglementaire (90e+2). Le tournant du match pour les Bleus ? Sans doute, car dès l’entame de la prolongation, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo se montreront plusieurs fois dangereux devant les buts d’Hugo Lloris. Si ce dernier a été sauvé par sa barre transversale sur un coup franc axial frappé par Raphael Guerreiro, il ne pourra en revanche rien faire sur la frappe à ras de terre d’Eder qui finira sa course au fond des filets. Et qui par conséquent privera l’Equipe de France d’un troisième titre continental (le deuxième sur son sol après celui de 1984 remporté par la “Génération Platini” et celui de l’édition 2000 acquis par la “Génération Zidane“). A noter que sur un plan individuel, il s’agira de la deuxième défaite d’Antoine Griezmann face à Cristiano Ronaldo, un mois après celle en finale de l’édition 2016 de la Ligue des Champions perdue avec les Colchoneros de l’Atlético Madrid face au Real Madrid, l’ennemi fraternel. Toutefois, cette nouvelle désillusion face à CR7 n’empêchera pas “Grizou” d’être élu meilleur buteur (6 buts) et meilleur joueur du tournoi par l’UEFA.

Sur Foot Espagnol