Copa América 2015 : C’est parti !

  • By David

2640171_full-lnd

C’est ce jeudi 11 juin, jusqu’au 4 juillet prochain que se déroule la 44ème édition de la Copa América qui se déroule au Chili. Cette compétition, moins médiatisée que l’Euro par exemple, permet aux stars du football sud-américain de distinguer aux yeux de tous, mais aussi de se qualifier pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, qui aura lieu en Russie en 2017. Enfin, plusieurs joueurs évoluant dans le Championnat espagnol promettent de s’y illustrer.

Le Chili de Claudio Bravo du FC Barcelone, qui organise la compétition pour la septième fois, souhaite briller à domicile. Mais elle aura fort à faire le Groupe A, face à trois formations solides : le Mexique, l’Équateur et la Bolivie. Le match d’ouverture de la compétition opposera d’ailleurs le Chili à l’Equateur durant la nuit de jeudi à vendredi.

Dans le Groupe B, l’Uruguay, tenant du titre et pays le plus couronné avec 15 sacres, entend conserver son bien, malgré l’absence de Luis Suárez (suspendu pour avoir mordu Giorgio Chiellini durant le Mondial 2014). Pour cela, la Celeste devra pourtant se mesurer à l’Argentine, qui arrive au Chili avec Lionel Messi et donc le statut de favori, puisque finaliste de la dernière Coupe du Monde au Brésil. Ce sera l’occasion pour La Pulga d’enfin remporter un trophée avec sa sélection, lui qui fait sensation au FC Barcelone. Messi et ses coéquipiers devront se méfier du Paraguay, absent du Mondial mais finaliste de la dernière édition. Quant à la Jamaïque, elle est présente pour la première fois dans la compétition.

Enfin, dans le Groupe C, le Brésil compte bien se racheter près son faux pas à la Coupe du Monde (humiliation face à l’Allemagne, Ndlr). Le sélectionneur Dunga s’appuiera sur sa star et son capitaine du Barça, Neymar. Il se retrouvera face à une redoutable équipe de la Colombie, qui a fait sensation lors de la dernière Coupe du Monde. Emmenés James Rodríguez du Real Madrid et Carlos Bacca du FC Séville, les Cafeteros auront sans aucun doute « la même envie de bien faire ». Par ailleurs, cette poule comprend deux autres équipes compliquées : le Pérou et le Venezuela.

Sur Foot Espagnol