Analyse: Diego Costa a saisit sa chance

Commentaires 0

DG

Prêté au Rayo Vallecano l’an dernier, Diego Costa  arrive à se faire un place dans la formation de Diego Simeone. Loin du style séduisant de ses prédécesseurs…

 

Si Aguero avait Forlan, Falcao a Diego Costa. N’y voyez pas la une analyse péjorative, mais bien le raccourci d’une réussite certaine d’une formation dauphine de Barcelone. Longtemps pourtant, le parfait complément du colombien fut Adriàn, l’ex espoir de la Corogne révélé lors du championnat d’Europe des jeunes en Suisse (avec Muniain, Thiago, Montoya…).

Et il ne faut pas définitivement écarter l’espagnol en raison du retour de Diego Costa. Simeone a d’ailleurs bien raison de faire jouer la concurrence entre les deux hommes. Cela peut les pousser à se dépasser, comme l’atteste le but magnifique inscrit par Adriàn en décembre, contre Vigo (1-0). Un but inscrit de loin -et du gauche !-, lui le joueur de surface. Un but survenu 5 minutes après avoir remplacé…Diego Costa. Ca s’appel la gestion des hommes.

 

Un attaquant « qui va au mastic »

Moins fin et déroutant qu’Adriàn, Diego Costa est un besogneux loin d’être maladroit techniquement. Surtout, il eu besoin de maîtriser ses émotions, lui qui apparaît encore trop nerveux, comme lors de la défaite à Madrid où il est sortie de son match après plusieurs altercations avec Sergio Ramos. Mais de par son gabarit, le brésilien est un créateur d’espace pour Falcao. La déviation, la course inutile, la lutte au duel, c’est lui qui s’y colle, sans rechigner. Une sorte de Brandao en plus talentueux, pour faire court. Diego Costa n’oublie pas ses statistiques pour autant, avec 5 buts et 7 passes toutes compétitions confondues. Des chiffres qui confirment son regain de forme entrevue l’an passé au Rayo Vallecao, lui qui avait planté 10 pions et offert 4 passes décisives.

Attaquant précoce de Braga mais révélé à Albacete en 2008, Diego Costa est passé à côté de sa 1ère expérience chez les Colchoneros. L’Atlético Madrid, surement le meilleur club en matière de recrutement depuis 5 ans en Espagne, a encore montré son savoir-faire en étant patient avec un joueur caractériel recruté 6M d’euros à Valladolid en 2010…

Les réactions sont fermées sur cette news.

Un site de Foot Espagnol sur la Liga